Nos faces cachées d’Amy Harmon

Nos faces cachées - Amy Harmon

 — ⌈ A propos du livre ⌋ —

Amy Harmon est une auteure américaine, auto-éditée dont ce premier roman a été un best-seller aux États-Unis.

Dates de parution : 22 janvier 2015 (VO) – 2 novembre 2015 (VF)

 Éditions : Robert Laffont – 17,90 euros

 Collection : R

Genres : Young Adult, Romance, Littérature américaine

Nombre de pages : 450 pages

— ⌈ Résumé ⌋ —

Le roman phénomène de l’auto-édition Young Adult, best-seller aux États-Unis.
Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l’on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu’à ce qu’il cesse de l’être…
Nos faces cachées est l’histoire de cinq amis qui partent à la guerre.
L’histoire d’amour d’une jeune fille pour un garçon brisé, d’un guerrier pour une fille ordinaire.
L’histoire d’une amitié profonde, d’un héroïsme du quotidien bouleversant.
Un conte moderne qui vous rappellera qu’il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous…

— ⌈ Mon avis ⌋ —

 Nos faces cachées s’est révélé être un bon roman, tout au long de ma lecture je ne savais pas vraiment où le classer.

Ce roman nous plonge dans les faces cachées des personnages (sans jeu de mots), il nous montre les imperfections de ces personnes. En même temps, ces personnages sont beaux. Fern se croit moche, en même temps elle ne fait rien pour se mettre en valeur. Elle a le syndrome du vilain petit canard, toujours l’impression d’être invisible surtout aux yeux d’Ambrose qui incarne la perfection pour elle. Elle a le coeur sur la main et elle ne rechigne pas à aider son cousin Bailey. Bailey est un personnage haut-en-couleur, il est atteint de la myopathie de Duchenne. Cette maladie se traduit par une dégénérescence musculaire. Bien qu’il soit handicapé, il respire la vie. Ambrose quant à lui, est un des meilleurs lutteurs du lycée ce qui lui vaut le surnom d’Hercule, il est beau, musclé, le rêve quoi.
Tout bascule quand Ambrose embarque avec quatre amis à la guerre.

Il y a des aléas entre le présent et le passé qui permet de mieux comprendre l’histoire. J’ai bien aimé les personnages principaux, néanmoins j’aurai aimé en savoir plus sur les amis d’Ambrose.

Pourtant, ce livre nous raconte d’une façon poignante que l’apparence n’est qu’un leurre. Il véhicule de beaux messages et c’est sans doute pour cela que ce roman marque. De plus, nous avons des personnages torturées (oui c’est comme ça que je les ai perçu) qui nous touchent.La plume de l’auteure nous transporte dans cette histoire émouvante (pas au point de pleurer, je n’ai jamais pleuré en lisant un livre). Dis comme ça on dirait que ce livre est très triste, ce n’est pas le cas.On ressent les émotions des personnages alors j’ai vécu autant leur bonheur que leur tristesse. J’ai sourit à de nombreuses reprises et parfois j’étais triste.

Pour finir, c’est un roman très additif et très poignant.

♡♡♡♡♡   

(4,5/5 j’ai adoré)

Bonne lecture.

Unehistoire2plume

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s