Exilium livre 2, Les legs noirs (deuxième partie) de Frédéric Bellec

exilium.jpg

«Un univers toujours aussi fascinant qui commence à nous montrer l’envers du décor. Des révélations, des mystères résolus et des personnages attachants, c’est ce que nous offre Exilium»

synopsis

C’était il y a quatre mois, lors de mon premier face-à-face avec les rigueurs de l’hiver saint-amandois. Trois discrets élèves du lycée où j’exerce comme pion m’ouvraient les yeux sur leur étrange faculté de se transformer en une improbable et redoutable créature. Je fus terrorisé. Mais ils m’aidèrent à surmonter mes peurs pour comprendre leur place dans l’ordre naturel des choses. Je devins leur meneur, et l’un d’entre eux mon gardien.

Partager cette expérience dans mon premier témoignage fut éprouvant mais me servit de thérapie post-traumatique. Je restai convaincu qu’après cela plus rien ne pourrait m’effrayer.

Jusqu’à ma confrontation avec quelque chose de plus grand, plus fort, imprévisible. Et pour la première fois : maléfique !

Cet ouvrage relate les événements survenus après ceux rapportés dans mon premier témoignage.

L’histoire reprend le lendemain de la première partie.

mon-avis

Je remercie Frédéric Bellec ainsi que le site SimPlement de m’avoir permis de lire ce livre.

La première partie du livre 2 nous laissait avec beaucoup de mystères. Cette seconde partie du livre 2 m’a moins plu que le précédent.

Tout d’abord l’auteur a finalement choisi de retourner au point​ de vue de Frédéric. J’avais pris plaisir à découvrir les personnages dans la première partie, j’avoue avoir été un peu déçu de revenir au point de vue de Frédéric. Frédéric est un personnage qui chemine dans son rôle de meneur. Ses répliques nous tirent toujours un sourire. Dans cette seconde partie, il fait face à des événements qui lui mettent les nerfs à vif. Il s’affirme dans son rôle de meneur même s’il n’en reste pas moins humain avec des réactions parfaitement compréhensibles.

Les personnages secondaires sont toujours aussi attachants, j’ai aimé découvrir de nouveaux personnages. Benoit est un élève fort intéressant qui a un avis très tranché sur les sciences de la vie et de la terre. Maïven est un personnage fort davantage que Frédéric. Guilhem, Kevin et Lewis ont toujours ma préférence. Tous ses personnages se complètent avec toutes leurs particularités.

L’univers est toujours aussi bien construit, on prend plaisir à en connaître davantage sur Exilium. Les descriptions sont le point fort de cette partie, on découvre un monde surprenant. Les mystères parsemant le récit depuis le début vont commencer à avoir des réponses.

Dans cette partie, l’ancrage dans le réel du récit nous fait hésiter entre pure fiction et témoignage. En effet, l’auteur a si bien ficelé son histoire que l’on se remet à douter. Le cadre aide dans cette direction, en effet le cadre du lycée et des éléments de l’histoire nous montrent que ce récit pourrait être un témoignage. De ce fait, un meneur et nos charmants amis m’ont fait sourire avec leurs idées sur l’éducation nationale, le lycée, les amours et leurs blagues. Les messages d’amour, d’acceptation de l’autre sont toujours aussi présents.

Au-delà de l’histoire, le style de l’auteur reste toujours aussi riche qu’il nous permet de mieux s’imaginer ce que nos chers amis vont avoir à affronter.

♥♥♥♥

(J’ai adoré, 4/5)

Belle lecture.

unehistoire

Publicités

2 commentaires sur « Exilium livre 2, Les legs noirs (deuxième partie) de Frédéric Bellec »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s