Quelques pas de plus d’Agnès Marot

Agnès Marot - Quelques pas de plus.png

Coucou mes petites plumes,

Cette lecture a été repérée lors de sa sortie, il me semble l’avoir mise dans un article Lundi fais ce qu’il te plaît. En allant à la bibliothèque, je suis tombée sur ce roman. Je n’ai pas hésité une seule seconde et j’ai bien fait.

« Un joli roman sur un fond de magie qui nous parle de l’amour entre soeurs, d’une quête vers la guérison mais surtout du handicap et ses conséquences sur la vie.  »

Résumé

Un roman fort sur le surpassement
Un voyage dépaysant en terre navajo…

Sora vient d’apprendre qu’elle doit passer le reste de sa vie à béquilles. Son quotidien se résumera désormais aux cours au lycée et aux séances de kiné. Elle pourrait s’y faire si Kay, la grande soeur qui l’a quasiment élevée, tenait le coup ; mais cette dernière, qui a toujours été la plus forte des deux, est en pleine descente aux enfers. Alors Sora décide de prendre les choses en main et d’enfiler la cape de ces superhéros qu’elle aime tant. Objectif : changer sa vie. Son meilleur atout : l’héritage navajo laissé par sa mère. Un ancien pouvoir de guérison qui pourrait les sauver, elle et sa soeur. Le problème, c’est qu’elles ne sont pas les seules à le chercher… et que leur rival est prêt à les suivre au bout du monde pour parvenir à ses fins.

Mots-clés : handicap, magie, amour fraternel, amérindien.

mon avis

Quelques pas de plus c’est l’histoire de Sora, une adolescente qui vient d’apprendre qu’elle va passer le reste de sa vie en béquille. Handicapée suite à une raison obscure, sa cheville refuse de supporter son poids. Sora est un personnage à la fois fragile et fort, elle est lucide et elle montre par bien des manières à quels points elle aime Kay, sa grande soeur. Kay quant à elle, s’occupe de Sora, elle l’aide dans les tâches quotidiennes tant bien que mal. Seulement Kay est hantée par un mal.

Je n’ai pas relu le résumé avant de me plonger dans ce livre, rien ne laisse présager un roman fantastique. En effet, la magie parsème le texte et on a envie d’y croire. L’auteure nous dévoile une partie de la culture amérindienne et des croyances qui lui sont liées.

Nos deux jeunes femmes vont partir en quête du hohzo, si j’ai bien compris une sorte d’équilibre avec la nature. Elles vont nous embarquer dans une course-poursuite pour la guérison.

La théorie des petites cuillères expliquée par Sora est une découverte pour moi, je savais que des personnes pouvaient souffrir de handicap invisible. Cette théorie est très parlante et permet de mieux comprendre ce que vivent ces personnes. Sora est un personnage que j’ai apprécié car malgré la fatigue, la douleur elle est une battante. Elle ne se laisse pas abattre, elle s’est résignée à vivre avec sa douleur. Elle est parfois fragile, elle n’est pas parfaite mais elle finit par s’affirmer. Découvrir la culture navajo est pour elle un moyen de se rapprocher de sa défunte mère. Kay quant à elle, reste un personnage que j’ai aimé par sa façon d’aider sa soeur.  Elle ne cède rien et elle est prête à tout pour sa soeur.

Les aléas entre passé et présent nous permettent de mieux comprendre les raisons de leur road-trip mais aussi de comprendre ce qui est arrivé aux jeunes femmes. Leur quête ne va pas se dérouler sans embûche, elles vont devoir faire face à leur passé. Elles vont sortir de cette quête grandit. Quelle jolie fin où les deux soeurs retirent une jolie leçon de toutes cette aventure.

j'ai adoré

Belle lecture.

1histoire2

 

 

3 commentaires sur « Quelques pas de plus d’Agnès Marot »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s