Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire – Jonas Jonasson

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire Jonas Jonasson

— ⌈ A propos du livre ⌋ —

Date de parution : 9 septembre 2009 (VO), 2011 (VF)

 Éditions : existe en broché Presse de la Cité

Pocket – 8,20 euros

Genres : Humour, Contemporain, Littérature suédoise

Nombre de pages : 512

— ⌈ Sypnosis ⌋ —

Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une improbable cavale à travers la Suède et un voyage décoiffant au cœur de l’histoire du XXe siècle. Car méfiez-vous des apparences ! Derrière ce frêle vieillard en pantoufles se cache un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début d’un siècle sanguinaire. Grâce à son talent pour les explosifs, Allan Karlsson, individu lambda, apolitique et inculte, s’est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d’événements majeurs aux côtés des grands de ce monde, de Franco à Staline en passant par Truman et Mao…

— ⌈ Mon avis ⌋ —

C’est le genre d’histoire que j’aime lire de temps en temps et qui m’enchante très souvent. Ici nous suivons Allan Karlsson qui une personnage âgé de 100 ans, il décide de s’enfuir de la maison de retraite. Alors commence un périple rocambolesque, on suit avec un sourire aux lèvres ce personnage hors-norme. Oui c’est bien le mot et tout les personnages le sont également. Ce que j’aime dans ce genre de lecture c’est d’aller de surprise en surprise. Plus on avance dans le récit moins il est clair de connaître la fin. On suit le périple d’Allan qui nous fait remonter le temps, ces flashbacks réguliers permettent de mieux comprendre tout ce qui a conduit à cette histoire à dormir debout.Alors parfois il y a des évènements improbables, des rencontres étonnantes et pourtant on s’y plonge avec plaisir. C’est sympathique, on se retrouve très vite à suivre les aventures d’Allan. C’est entraînant même si parfois je me disais, non pas encore un rebondissement. J’ai bien aimé ce livre même s’il ne détrônera pas La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel de Romain Puértolas. Oui je compare deux livres qui n’ont rien à voir, ce second était rempli de poésie. Ici, ce livre est rempli d’humour et ça j’en redemande sans hésiter. Si je m’attendais à cette fin, non pas du tout et pourtant j’ai adoré. Le récit est bien construit, j’aime le style de l’auteur et je tenterais l’expérience avec un autre de ses livres sans hésiter.

Alors si vous n’avez pas peur d’une histoire qui n’a ni queue ni tête et que vous aimez ce genre de livres, je vous le conseille vivement et pour tous ceux qui hésiterait parfois des lectures comme ça, ça fait un bien fou.

♡♡♡♡♡   

(4/5, j’ai adoré)

Belle lecture.

unehistoire