#25 Lundi fais ce qu’il te plaît

lundi

Bonjour,

Comme tout les lundis, je fais ce qu’il me plaît. Aujourd’hui, en regardant la rentrée littéraire 2017.

J’ai eu envie de revenir sur le challenge communautaire de Booknode : A la découverte des prix littéraire septembre 2016. J’ai lu deux livres dans le cadre de ce challenge  communautaire : Chanson douce de Leïla Slimani et L’autre qu’on adorait de Catherine Cusset. Chanson douce est un livre que j’ai beaucoup aimé. L’autre qu’on adorait m’a moins enchanté.

Ces deux livres de la rentrée littéraire 2016 que je suis sûre de lire :

 

Ce sont deux livres qui ont été sélectionnés lors des grands prix littéraires.

Petit Pays est un roman que l’on ne présente plus. Ce livre  a été récompensé par le Prix du Premier roman, Prix Goncourt choix des lycéens et choix polonais, 15 ème prix du roman Fnac, Prix des étudiants France Culture (Télérama).

Petit pays de Gaël Faye

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, sa mère rwandaise et sa petite soeur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire.

Le grand jeu de Céline Minard a été sélectionné pour la 3ème sélection du prix Médicis.

Le grand jeu de Céline Minard

Installée dans un refuge high-tech accroché à une paroi d’un massif montagneux, une femme s’isole de ses semblables pour tenter de répondre à une question simple : comment vivre ? Outre la solitude, elle s’impose un entraînement physique et spirituel intense, où longues marches, activités de survie, slackline et musique vont de pair avec la rédaction d’un journal de bord. Saura-t-elle « comment vivre » après s’être mise à l’épreuve de conditions extrêmes, de la nature immuable des temps géologiques, de la brutalité des éléments ? C’est dans l’espoir d’une réponse qu’elle s’est volontairement préparée, qu’elle a tout prévu. Tout, sauf la présence, sur ces montagnes désolées, d’une ermite, surgie de la roche et du vent, qui bouleversera ses plans et changera ses résolutions. Avec son style acéré, Céline Minard nous offre un texte magistral sur les jeux et les enjeux d’une solitude volontaire confrontée à l’épreuve des éléments.

Quels sont les livres que vous avez lu de la rentrée littéraire 2016 ?

Belle semaine livresque.

unehistoire

 

Publicités