#26 Lundi, fais ce qu’il te plaît

lundi

Bonjour,

Comme tout les lundis, je fais ce qu’il me plaît. Aujourd’hui, je vous parle des nouveautés sur le blog.

J’ai décidé de créer une nouvelle page avec les livres présents dans ma PAL. Ils sont découpés en fonction de leurs genres. La page se situe dans l’onglet chronique littéraires en dessous de la bannière du blog.

Vous allez voir apparaître cette image sur certains de mes articles.Destockage de PAL-Classiques

 

 

 

 

J’ai décidé de passer en mode destockage de PAL mais pas n’importe laquelle, ma Pile-à-Lire de classiques. J’ai énormément de classiques dans ma PAL, j’ai listé une partie sur cette page.

De plus, une nouvelle rubrique apparaît sur le blog, un rendez-vous qui se fera au fil des rencontres.

a la rencontre de

Cette série d’articles aura pour but de vous faire découvrir davantage des auteurs auto-édités ou non. Ce sont des interviews dont je remercie les auteurs pour leur participation.

Belle semaine livresque.

unehistoire

 

Publicités

#25 Lundi fais ce qu’il te plaît

lundi

Bonjour,

Comme tout les lundis, je fais ce qu’il me plaît. Aujourd’hui, en regardant la rentrée littéraire 2017.

J’ai eu envie de revenir sur le challenge communautaire de Booknode : A la découverte des prix littéraire septembre 2016. J’ai lu deux livres dans le cadre de ce challenge  communautaire : Chanson douce de Leïla Slimani et L’autre qu’on adorait de Catherine Cusset. Chanson douce est un livre que j’ai beaucoup aimé. L’autre qu’on adorait m’a moins enchanté.

Ces deux livres de la rentrée littéraire 2016 que je suis sûre de lire :

 

Ce sont deux livres qui ont été sélectionnés lors des grands prix littéraires.

Petit Pays est un roman que l’on ne présente plus. Ce livre  a été récompensé par le Prix du Premier roman, Prix Goncourt choix des lycéens et choix polonais, 15 ème prix du roman Fnac, Prix des étudiants France Culture (Télérama).

Petit pays de Gaël Faye

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, sa mère rwandaise et sa petite soeur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire.

Le grand jeu de Céline Minard a été sélectionné pour la 3ème sélection du prix Médicis.

Le grand jeu de Céline Minard

Installée dans un refuge high-tech accroché à une paroi d’un massif montagneux, une femme s’isole de ses semblables pour tenter de répondre à une question simple : comment vivre ? Outre la solitude, elle s’impose un entraînement physique et spirituel intense, où longues marches, activités de survie, slackline et musique vont de pair avec la rédaction d’un journal de bord. Saura-t-elle « comment vivre » après s’être mise à l’épreuve de conditions extrêmes, de la nature immuable des temps géologiques, de la brutalité des éléments ? C’est dans l’espoir d’une réponse qu’elle s’est volontairement préparée, qu’elle a tout prévu. Tout, sauf la présence, sur ces montagnes désolées, d’une ermite, surgie de la roche et du vent, qui bouleversera ses plans et changera ses résolutions. Avec son style acéré, Céline Minard nous offre un texte magistral sur les jeux et les enjeux d’une solitude volontaire confrontée à l’épreuve des éléments.

Quels sont les livres que vous avez lu de la rentrée littéraire 2016 ?

Belle semaine livresque.

unehistoire

 

#24 Lundi fais ce qu’il te plaît

Bonjour,

Comme tout les lundis, je fais ce qu’il me plaît. Aujourd’hui, je vous parle du blog et peut-être un peu de moi (qui sait ? ).

★ En ce moment, je vous parle ★

SimPlement

Tout d’abord, ce mois-ci j’ai pu découvrir la plume de différents auteurs auto-édités. Cela ne serait pas possible sans le site SimPlement. Cette plateforme est géniale et je vous la conseille sans hésiter.

Ce site permet de mettre en relation éditeurs ou auteurs avec des chroniques/ bloggeurs. Ce site a été crée en mars 2017 autrement dit c’est un bébé-site et pourtant ils sont déjà à plus de 2000 collaborations. Quand j’ai connu ce site, je me suis inscrite sans en attendre grand chose. En effet, je n’avais jamais lu de livres auto-édités. Quand on ne connait pas, on n’ose pas forcément. J’aime sortir de ma zone de confort et Frédéric Bellec l’a fait en me proposant de découvrir son univers. Je tiens à le remercier car cela m’a permis de franchir cette limite et de découvrir d’autres livres auto-édités.

Petit à petit, d’autres auteurs m’ont proposé de lire leurs livres et ma curiosité est plus forte que ma raison. Après ces derniers mois, j’avais besoin de décompresser et de reprendre la lecture. J’ai eu la chance de découvrir la plume de trois auteurs : Frédéric Bellec dont le second livre est arrivé au moment adéquat, j’ai adoré ce second livre partie 1. Puis j’ai découvert Amélie B dont le premier tome regorge de rebondissementsJ’ai voyagé en Nouvelle-Calédonie avec Céline Fuentès.  Puis j’ai pu découvrir d’autres auteurs comme Nikki Jenkins et sa façon de passer en caméléon d’un livre à l’autre et proposer des univers différents (ici et ). Récemment deux lectures m’ont bouleversé, je vous en reparle très vite.

En rédigeant cet article, je me demande quels est mon rapport aux partenariats/ service-presse ? Je dirais qu’il a toujours une volonté d’arriver jusque là, je sais que même sans service-presse mon blog resterait le même. J’ai ce goût de la lecture depuis l’enfance et partager mon avis est essentiel depuis que je suis inscrite sur Booknode.

Quand on débute dans la blogosphère (enfin ce n’est pas vrai, j’ai grandi avec la blogosphère depuis mes 12 ans ? outch je me fait vieille), il a toujours ce découragement de se dire que nos chroniques ne plairont peut-être pas. Je l’ai vécu quand j’ai décidé de m’intéresser à la beauté cinq ans auparavant. Quelle idée de se mettre à s’intéresser à cet univers qui m’était alors inconnu ? A présent, je sais que cet univers n’est pas fait pour moi et que j’utiliserai des produits plus sains.

Booknode

Avant de créer ce blog, je me plaisais sur Booknode (ça doit faire quatre ans que je suis dessus et que je commente mes lectures).  A vrai dire, je m’y plaisais jusqu’au jour où j’ai reçu plusieurs mails intitulés : lire avec booknode. Booknode permettait à ses « meilleurs commentateurs » de découvrir en avant-première des nouveautés (en avant-première euh oui mais non). Comment ça marchait ? On est pré-sélectionnais puis il fallait valider la pré-sélection. L’attente puis la déception et l’impression que des petits nouveaux avaient ce privilège, je dois être à ma vingtième (j’ai arrêté de compter à la cinquième). Des booknautes auraient largement eu le mérité de recevoir un livre de temps en temps (non je ne parle pas de moi). Puis il y a eu ce moment où la plateforme a changé, l’administrateur n’écoutait plus les anciens (le coeur de Booknode qui se battaient pour que le site fonctionne et qui sont toujours aussi impliqué). Je passais énormément de temps sur Booknode à remplir des fiches de livres quand les livres que je lisais n’était pas dans la base de données, à rectifier les erreurs des autres (aussi les miennes), à signaler une date de sortie erronée. Au final, j’avais l’impression d’aider Booknode pour rien car au final le site a changé, il s’est modernisé mais les problèmes étaient loin d’être supprimé. J’ai râlé quand tout ses changements sont apparus et je râle encore (serais-je un peu rancunière ?). Alors j’ai finis par ne plus prendre le même plaisir en me connectant sur Booknode, il fallait que j’aille ailleurs d’où la naissance de ce blog. A présent, je continue à me connecter sur Booknode, mais je ne l’utilise plus comme avant.  Si j’ai l’honneur de gagner un livre, je connais le fonctionnement et les délais d’expédition. Ce qui fait le coeur de Booknode, ce sont sa communauté, surtout les anciens qui sont des sortes de modèles pour moi. De plus, j’ai découvert une passion pour les challenges et un plaisir à découvrir les commentaires laissés par d’autres.

Pour en revenir au service-presse, je pense que créer un blog dans l’optique d’avoir des services-presses ne sert à rien. Si le plaisir de la lecture est remplacé par le besoin de lire des services-presses, je ne sais pas à quoi ressemblerait mon blog.

SimPlement est une plateforme qui facilite les collaborations et j’ai découvert des auteurs peu connus. Je tiens à remercier ces auteurs auto-édités qui m’ont fait confiance et m’ont permis de découvrir leurs histoires. Les échanges sont sympathiques, même si parfois j’ai l’impression d’être un glaçon polaire. Disons plutôt que je n’ose pas avoir des échanges moins formelles avec ces auteurs sans doute ma timidité qui refait surface. Je vais devoir travailler là-dessus également.

Quelle différence avec des livres de maison d’éditions ?  Je dirais qu’il a une liberté plus grande à être un auteur indépendant. Cela ne veut en aucunement dire que ces livres sont moins bien écrits. Ils doivent gérer leur promotion eux-mêmes, je vous renvoie à un article lu récemment qui fait partie d’une série d’interview sur le site Leplaisirdelire sur les auteurs auto-édités intitulé : Être auto-édité.

Pour être franche, je sais que si certains auteurs ne m’avaient pas proposé de lire leurs livres, je ne les aurais sans doute pas lu et je serai passée à côté de belles histoires.  Alors je remercie Frédéric Bellec et Audrey Martinez qui sont les deux auteurs auxquels je pense.

Un petit mot pour la fin ?

Le plaisir de la lecture est quelque chose qui me tient à coeur, tant que ce plaisir rythmera mes lectures je continuerai de vous partager mes impressions.

Je remercie toutes les personnes qui passent sur le blog.

Belle semaine livresque.

unehistoire

 

 

#23 Lundi fais ce qu’il te plaît

lundiBonjour,

Comme tous les lundis, on n’échappe pas au lundi fais ce qu’il plaît et aujourd’hui j’ai besoin de parler.

Comme vous avez pu le constater, j’ai modifié le blog. Cela faisait un moment que je cherchais un modèle qui me plaise et qui me convienne que celui d’avant. C’est chose faite.

★ En ce moment, je vous parle ★

Cette année scolaire a été très difficile émotionnellement et l’après-coup est dur à encaisser. J’ai ouvert ce blog en octobre dernier et d’un côté je me dis que c’est ce qui m’a permis de me sauver (psychologiquement parlant).  Stress, anxiété, perte d’appétit, découragement, pleurs, rages, peur de ne pas être à la hauteur, éternelle insatisfaite, ont fait partie de mon lot quotidien. Je suis rentrée en septembre dernier avec l’objectif de réussir au concours en juin ou l’année d’après.

. Après mes années de licence je ne pensais pas revenir à l’école (oui oui avec un professeur de fac qui vous traite comme un enfant, à 23 ans passé ça fait mal). Je suis passé de 30h / de cours par semaine à beaucoup plus. Cette année a été formidable avec des rencontres formidables. J’ai réussi à arriver aux écrits sans m’essouffler, mais la suite a été plus dure. Après ces écrits, j’étais vidée, les partiels arrivaient à grand pas . Il m’a été difficile par la suite de me remettre au travail, ne pas savoir par où commencer, avoir l’impression de ne plus rien savoir, se décourager, se rassurer. Le stress est montée en flèche durant cette dernière ligne droite. Une semaine avant le premier oral (le plus stressant : 3h de préparation et 1h15 d’oral), mes oreilles ont décidé qu’elles ne souhaitaient rien entendre. Pleurs, anxiété, perte de concentration, peur de ne pas entendre le jury, heureusement je dormais bien. Je n’ai pas su briller aux oraux, sans doute cette timidité qui a refait surface, cette peur de dire des bêtises et cette peur d’oublier quelque chose. Sortir des oraux et se dire finalement c’était pas si horrible que ça. Au final, revenir sur l’entretien et se rendre compte que l’on a échoué à instaurer un dialogue entre le jury et soi. Se dire que demain ça se passera mieux, passer sur le dossier préparé toute l’année, se sentir encore mieux. En ressortir et se dire que c’est bon je suis en vacances, qu’importe les résultats j’ai donné tout ce que je pouvais (malgré ces foutues oreilles).

La vie est semée d’embûches qu’il faut surmonter. Cette année  n’a pas été la bonne pour moi. En lisant les résultats, j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, j’avais besoin de vider toutes ces émotions en moi. J’avais raté ma chance cette année et c’était dur. Dès le lendemain, j’ai pris les choses en main et je me suis dit qu’il fallait en profiter. Cette année ne sera pas celui des grands changements, mais je compte bien prendre ma revanche. Ma revanche sur moi-même surtout, car je me rends compte que depuis le bac, j’ai beaucoup avancé. Je suis fière du chemin que j’ai parcouru et je suis fière d’être parvenu jusqu’aux oraux. Je savais que j’avais raté le français (oui pour moi 19,75 sur 40, c’est pas assez) et que les maths j’avais largement mieux réussi (29,5 sur 40).  Je suis fière d’être arrivé à me hisser parmi les personnes admissibles et d’avoir pu aller aux oraux.

Je vais profiter de l’été pour me détendre, laisser le concours de côté. A la rentrée, je vais reprendre mes cours petit à petit, retravailler, me donner à fond et on verra bien. Ce métier est un beau métier, dur et si enrichissant. Durant ces trois années, je me suis rendue compte que c’est là où je souhaitais être. Et si ça ne marche pas ? Je suis jeune et des projets pleins la tête.

Concernant le blog, je verrai comment j’arrive à concilier les deux. Une chose est sûre, je ne peux pas m’empêcher de lire. J’ai essayé cette année, je n’ai pas réussi.

Pour passer du coq à l’âne, cette semaine je n’ai lu que des livres auto-édités. Je remercie Amélie B pour m’avoir permis de lire Sans toi tome 1 : L’envol. Je remercie également Céline Fuentès pour m’avoir permis de lire Un si petit voyage. Je vous en reparle bientôt ;-).

 

Pour finir, me replonger dans les livres après les oraux, m’a permis de penser à autre chose et m’a fait véritablement du bien (meilleure qu’une thérapie, lisez un livre).

Carpe diem

Belle semaine livresque

unehistoire

#22 Lundi, fais ce qu’il te plaît

lundi

Bonjour,

Et oui, je reprend mon blog après deux semaines de pause, si vous avez raté l’information elle était cachée .

★ En ce moment, je vous parle ★

Cette année de travail, de révisions et d’endurance est terminée pour moi, quelque soit les résultats, je suis fière d’avoir pu donner tout ce que j’avais.

Je reviens avec pleins d’idées en tête en espérant pouvoir enfin mettre en place des chroniques axées sur la littérature jeunesse (albums, romans et bande dessinée). Comme vous le savez, je commence à développer un goût assez prononcé pour la littérature jeunesse. Depuis le mois de décembre, j’ai du lire pas moins de 200 albums jeunesses et très peu ont été chroniqué. Je pourrais dire que c’est la faute au temps, mais ce n’est pas le cas. J’ai du mal à me détacher de l’histoire quand je chronique un album jeunesse et parfois j’ai l’impression de ne rien dire. Il va falloir que je réfléchisse à une manière de vous chroniquer ce type de livres que j’affectionne. Deuxio, la rubrique Raconte-moi une histoire évoluera en fonction de mes préoccupations. Pour le moment, c’est le thème du contes.

J’ai très peu lu pendant ces deux semaines à part mes cours et seulement deux livres. J’ai lu Quelques jours de nos vies de Claire Swatman, c’est un livre qui traite de la perte de l’être cher et de la possibilité de revenir dans le passé. Le résumé m’a fait pensé à Seras-tu là de Guillaume Musso, ce livre diffère sur plusieurs points et m’a fait passé un bon moment. Je vous en reparle bientôt.  J’ai également lu Chagrin d’école de Daniel Pennac dont j’ai apprécié la plume et la manière dont il traite du cancre à l’école.

La seconde photographie fait l’état d’une partie de ma PAL. Je me demandais si un article ou rubrique avec les livres présents dans ma pile-à-lire vous intéresserait. Dites-le moi en commentaire.

En ce moment, je lis Exilium livre 2 partie 1 de Frédéric Bellec, j’ai dépassé la 220 ème pages et je commence à vraiment aimé l’univers posé par l’auteur. Si vous voulez lire ma chronique sur le tome 1 c’est par ici. Ensuite, je me plongerai dans Sans toi : l’envol d’Amélie B.

Ces derniers mois, j’ai découvert la plateforme Simplement.pro qui permet d’avoir accès à des services presses de livres auto-édités ou de petites maisons d’édition. C’est la proximité avec les éditeurs qui est un plus sur cette plateforme. Les livres sont proposés soient par l’auteur lui-même ou l’éditeur. C’est un site simple d’accès dont on se familiarise très vite.

Pour finir, je m’en vais de ce pas jetez un coup d’oeil à vos blogs. Je remercie toutes les personnes qui sont passées jetez un coup d’oeil sur le blog en mon absence.

Je vous souhaite une belle semaine livresque.

unehistoire

#21 Lundi, fais ce qu’il te plaît

lundi

Bonsoir,

Je reviens ce soir avec le vingt-et-unième lundi fais ce qu’il te plaît. Aujourd’hui, l’article sera plus court d’habitude.

★ En ce moment, je vous parle ★

J’ai ouvert mon blog fin octobre et quel bonheur de voir les petites vues tous les jours, vos likes et vos commentaires. A plusieurs reprises, je me suis demandée si je ne devais pas freiner mes lectures tout au long de l’année.

Pendant ces dernières semaines, mes nerfs ont été mis à rude épreuve et ce n’est que le début.  Je vais devoir mettre en pause le blog pendant deux semaines, le temps de me donner toutes les chances pour réaliser le deuxième bout de mon rêve. Enfin, je dis rêve mais c’est  plutôt une vocation, c’est ancrée dans mes veines. C’est là où je veux être et c’est là où je me sentirai utile. Rien n’est encore gagné et pourtant j’y crois très fort.

★ Cette semaine, j’ai lu ★

café

Et j’ai adoré, j’aime de plus en plus l’écriture de cette auteure. Un petit bonheur.

Je vous en reparle dans la semaine.

Et vous qu’avez-vous lu ?

unehistoire

#20 Lundi, fais ce qu’il te plaît

lundi

Bonjour,

Je reviens vers vous pour une vingtième édition du Lundi, fais ce qu’il te plaît.

★En ce moment, je réfléchis ★

Sur le thème de la rencontre (épisode 2), pour lire l’épisode 1 rendez-vous à la fin de cet article.

Se rencontrer c’est quand deux personnes se croisent la première. Mais que font les deux personnes après s’être rencontrer ? Deviennent-elles amies ou seulement des connaissances ? Est-ce qu’elles se rencontrent dans un but précis ou est-ce le fruit du hasard ?

Puis vient le moment d’écrire l’histoire de ces deux personnages. Comment raconter cette histoire ? Faut-il qu’elle soit orale ou écrite ? Est-il possible de raconter cette histoire avec seulement trois photographies ? Il peut être intéressant de prendre appuie sur une ou plusieurs photographies afin d’imaginer la suite. Dans ce cas, jusqu’où sont les limites de l’imagination ?

Cette réflexion pose beaucoup de questions auxquelles vous pouvez répondre si vous le souhaitez.

★ Chroniques publiée la semaine dernière ★

bm_CVT_Eleanor-and-Park_8591

Eleanor & Park – Rainbow Rowell 

★ Cette semaine, j’ai lu

bm_CVT_Exilium--Livre-1--Linternat_7116

Ce livre m’a d’abord dérouté, puis très vite je me suis plongée dans cet internat où des étranges faits se produisent. L’écriture de cet auteur est très riche, beaucoup de métaphores. Je vous en reparle bientôt.

Qu’avez-vous  lu cette semaine ?

Belle semaine livresque.

Je vous souhaite une belle journée.

unehistoire

#16 Lundi, fais ce qu’il te plaît

lundi

Bonjour,

Je reviens vers vous pour une seizième édition du Lundi, fais ce qu’il te plaît. Comme chaque début de mois, je vous parle des trois livres qui me font le plus envie.

★ Sortie livresque avril 2017 ★

La petite librairie des coeurs brisés d’Annie DARLING – Sortie le 21 avril 2017 chez Millady – 18,20 €
SYNOPSIS – Amoureuse des livres depuis toujours, Posy travaille dans une vieille librairie londonienne et passe son temps à lire des romans d’amour. À la mort de l’excentrique propriétaire des lieux, elle hérite de cette institution qui périclite à vue d’œil. Posy remue ciel et terre pour éviter la faillite et fonder la librairie de ses rêves, spécialisée dans les romans d’amour, Au bonheur des tendres. Mais Sebastian, le petit-fils de la défunte propriétaire – et accessoirement le plus grossier des Londoniens – est bien décidé à faire de sa vie un enfer : ses goûts littéraires et ses intérêts sont opposés aux siens. Alors que Posy se démène pour sauver la librairie, elle tombe bien malgré elle sous le charme de son ennemi juré…
Une comédie romantique haute en couleur, au cœur d’une librairie anglaise au charme suranné. Un incontournable pour tous ceux qui ont espéré vivre les histoires d’amour qu’ils ont lues !
Pourquoi ? L’histoire a l’air mignonne et j’aime la guimauve et les lectures sans prise de tête.
Y’en a qui disent… d’Emilie Chazerand et Maurèen Poignonec – Sortie en avril 2017 chez l’Elan Vert – 12,90 €
SYNOPSIS – Dans ma classe, il y a la fille croisée d’une yeti et
du monstre du Loch Ness. On l’appelle Ber-La-Bête.
Y en a qui disent qu’elle porte des os de chat
en guise de collier et qu’elle mange les petits du CP
pour le goûter. La semaine dernière,
j’ai été prise dans la souricière…
Pourquoi ? Les dessins ont l’air sympathique sur ce thème des rumeurs à l’école.
Quelques pas de plus d’Agnès MAROT – Sortie le 6 avril 2017 chez Scrineo – 16,90 €
Synposis – Sora vient d’apprendre qu’elle doit passer le reste de sa vie à béquilles. Son quotidien se résumera désormais aux cours au lycée et aux séances de kiné. Elle pourrait s’y faire si Kay, la grande soeur qui l’a quasiment élevée, tenait le coup ; mais cette dernière, qui a toujours été la plus forte des deux, est en pleine descente aux enfers. Alors Sora décide de prendre les choses en main et d’enfiler la cape de ces superhéros qu’elle aime tant. Objectif : changer sa vie. Son meilleur atout : l’héritage navajo laissé par sa mère. Un ancien pouvoir de guérison qui pourrait les sauver, elle et sa soeur. Le problème, c’est qu’elles ne sont pas les seules à le chercher… et que leur rival est prêt à les suivre au bout du monde pour parvenir à ses fins.
Pourquoi ? Le résumé m’intrigue énormément. Je ne connais ni cette auteure, ni cet éditeur et ça me permettraient de les connaître.

★ Cette semaine, j’ai lu ★

les filles de l'été

J’ai bien aimé ce livre qui aborde les liens familiaux.

★ Chroniques publiées la semaine dernière ★

Bad romance tome 1 de Cécile Mancellon

Les étoiles de Noss Head tome 4 et tome 5 de Sophie Jomain

 ★ En ce moment, je lis  ★

couv-songe-a-la-douceur-620x987

SYNOPSIS – Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant, et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse de lui, et lui, semblerait-il… aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il la lui faut absolument. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? Songe à la douceur, c’est l’histoire de ces deux histoires d’un amour absolu et déphasé – l’un adolescent, l’autre jeune adulte – et de ce que dix ans à ce moment-là d’une vie peuvent changer. Une double histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaikovsky – et donc écrite en vers, pour en garder la poésie.

Et vous qu’avez-vous  lu cette semaine ?

Belle semaine livresque.

unehistoire

#14 Lundi fais ce qu’il te plaît

lundi

Bonjour,

Je reviens vers vous pour une quatorzième édition du Lundi, fais ce qu’il te plaît.

★ En ce moment, je participe à un MOOC sur la littérature jeunesse ★

Récemment, j’ai fait la découverte de la plateforme FUN. C’est une plateforme permettant de se former à différents cours sur des thématiques diverses (droit, économie, histoire, sciences sociales etc….). Les cours sont dispensées par des universités se trouvant en France mais aussi dans d’autres pays. Il suffit de s’inscrire pour avoir accès au cours (oui c’est gratuit), ensuite c’est un engagement que vous prenez de suivre le cours que vous avez choisi.

En ce moment, je suis (du verbe suivre) un cours intitulé il était une fois la littérature jeunesse qui est dispensé par l’Université de Lièges. C’est un cours qui se découpe en plusieurs parties et qui aborde des points essentiels comme le parcours du livre, les albums, les romans. Chaque semaine, un nouveau module est en ligne. Il est composé essentiellement de vidéos, mais aussi de quiz et d’analyse d’oeuvre. C’est un cours très intéressant qui a fait écho à mes propres cours et à mes connaissances personnelles. Cela ne fait que deux semaines que le MOOC a été lancé et j’ai l’impression d’avoir appris énormément de choses.

★ Cette semaine, j’ai lu ★

prête

Prête à t’aimer ? de Mily Black – Une romance sympathique avec une héroïne qui m’a donné la pêche.

The Vanishing Girl tome 1 de Laura Thalassa : Une belle découverte qui fut presque un coup de coeur, je vous en reparle dans la semaine.

★ Chronique publiée la semaine dernière ★

etoile-t3

Les étoiles de Noss Head tome 3 : Accomplissement de Sophie Jomain : Un troisième tome mitigé, je vous parle des deux derniers tomes cette semaine.

 ★ En ce moment, je lis  ★

les filles de l'été

Synopsis : Trois petites-filles. Trois mois. Une maison d’été. Située en plein coeur des chênes et de palmiers nains surplombant la mer, la villa historique de Sea Breeze est la demeure ancestrale de Marietta Muir. Jadis, ses petites-filles adoraient venir y passer leurs vacances, Mais voilà des années qu’elles ne lui ont pas rendu visite et Mamaw craint qu’une fois qu’elle aura quitté ce monde, les liens familiaux ne s’effritent.
La famille Muir est l’une des plus anciennes familles de Charleston, et le sang de leur ancêtre, un capitaine pirate, coule dans les veines des trois petites-filles. Alors, Marietta décide de jeter comme une bouteille à la mer une subtile promesse de butin (des colliers de perles, des meubles anciens à la valeur inestimable, la maison elle-même) pour les appâter et les inciter à revenir. Pendant des années, Carson Muir a erré, sans jamais vraiment s’installer, certaine d’une seule chose : qu’une vie loin de l’océan est une vie vécue à moitié.
Perdue, sans le sou, elle quitte la Californie et arrive la première à Sea Breeze, se demandant à quel moment les choses ont pu si mal tourner… jusqu’à ce que l’océan lui envoie son petit miracle. Le lien étonnant qu’elle entretient avec un dauphin aidera Carson à renouer avec ses soeurs et à affronter les souvenirs obsédants et funestes de son père. Grâce au rythme apaisant de l’île, Carson ouvrira son coeur et pourra alors commencer à se tourner vers l’avenir.
Dans ce roman réconfortant et chaleureux, trois soeurs découvrent les vrais trésors de Sea Breeze : des faits étonnants sont révélés, des erreurs sont pardonnées et des liens précieux se forment. Des liens qui dureront bien plus qu’un été.

Et vous qu’avez-vous  lu cette semaine ?

Belle semaine livresque.

unehistoire

#13 Lundi, fais ce qu’il te plaît

lundi

Bonjour,

Je reviens vers vous pour une treizième édition du Lundi, fais ce qu’il te plaît.

★ Des nouvelles ?★

Cette semaine, je n’ai pas eu le temps de beaucoup lire (un pauvre livre au compteur), ni de chroniquer (une seule chronique). J’ai passé moins de temps à parcourir les blogs et les communautés littéraires pour me concentrer sur mon travail. Étant donné que les semaines à venir risquent d’être très courte, je risque de ralentir la cadence. Je préfère vous prévenir plutôt que de vous promettre la lune en disant que je m’y tiendrais. Ne vous inquiétez pas si vous voyez que je suis moins présente que ce soit ici, sur votre blog ou sur les communautés littéraires. C’est tout à fait normal.

★ En ce moment, je réfléchis ★

Encore et toujours au théâtre, je pense au moyen que l’on peut utiliser afin de transposer un roman ou un album au théâtre. Quels moyens peuvent-être utiliser ? Comment faire amener les enfants à comprendre la différence entre théâtre joué et théâtre lue ? Je me posais la question si une entrée par un album pouvait être pertinent pour des élèves en cycle 3. Je pense que lier un travail sur le genre littéraire du théâtre mais aussi les processus d’écriture serait un élément de réponse.

★ Cette semaine, j’ai lu ★

Les étoiles de Noss Head tome 5 : Origines 2 ème partie de Sophie Jomain : Ce dernier tome m’a réconcilié avec les tomes précédents et finalement je dirais que j’ai passé un agréable moment avec cette série, je vous conseille de la lire. L’univers est particulier et j’ai particulièrement aimé l’évolution d’Hannah. Je vous reparle très vite de la première série terminée de l’année (youhou danse de la joie).

★ Chroniques publiées la semaine dernière ★

Les étoiles de Noss Head tome 2 : Rivalités de Sophie Jomain — Un excellent tome 2, qui est celui que j’ai préféré dans cette série.

 ★ En ce moment, je lis  ★

Ce livre disons que j’en ai entendu parler et vu que je suis curieuse par nature, je n’ai pas hésité quand j’ai vu que Netgalley le proposait dans son catalogue. Il sort le 21 mars 2017 pour l’édition française Amazon Crossing.

Synopsis –

Chaque nuit, après s’être endormie, Ember Pierce disparaît. Elle peut alors se téléporter n’importe où : à l’étranger dans une ville inconnue ou dans la chambre d’un garçon qui la fait craquer. Après dix minutes, son temps écoulé, elle retourne dans son lit. C’est un secret qu’elle a réussi à conserver pendant ces cinq dernières années. Mais, maintenant, quelqu’un d’autre est au courant.

Une semaine après son dix-huitième anniversaire, un garçon superbe, Caden Hawthorne, la kidnappe et la livre au gouvernement avant de disparaître sous ses yeux. Ember comprend alors deux choses : elle n’est pas seule et les gens comme elle – les téléporteurs – sont utilisés comme une arme.

Expédiée dans un camp d’entraînement quasi militaire, Ember découvre qu’on lui a affecté Caden comme partenaire. Ils doivent désormais travailler main dans la main lors de missions de téléportation pour le gouvernement, toutes plus risquées les unes que les autres. Mais Ember compte retrouver sa liberté et elle se rapproche de Caden, qui semble détenir la clef qui la fera sortir de cette prison. Si elle parvient à rester en vie !

Et vous qu’avez-vous  lu cette semaine ?

Belle semaine livresque.

unehistoire