Quelques jours de nos vie de Clare Swatman

quelques jours de nos vies

a-propos

Date de parution : 11 mai 2017

Édition : Presse de la Cité – 22 euros 50

Genres : Romance, Contemporain, Drame, Littérature anglophone

Nombre de pages : 360 pages

« Pour un premier roman, Clare Swatman met la barre très haute et nous offre une belle histoire d’amour nous faisant réfléchir sur la vie

Lire la suite de « Quelques jours de nos vie de Clare Swatman »

Dune et Flam : Le lac gelé – Fabienne Blanchut et Camille Dubois

Le lac gelé

A propos album

Auteure – Fabienne Blanchut

Illustratrice – Camille Dubois

Date de parution : 11 janvier 2017

Édition :  Deux coqs d’or – 5,90 euros
Collection :
Dune et Flam (4 albums au total)

A partir de 4 ans jusqu’à 6 ans

Nombre de pages : 24

Résumé 2

Ce matin, le lac est tout gelé ! L’occasion d’aller faire du patin ! Arrivés sur le lac, les jumeaux y retrouvent leurs amis pour une grande course ! Dune est à fond. Elle franchit la ligne d’arrivée la première ! mais l’arbitre avait la tête ailleurs…
Voici des jumeaux très attachants : Dune et Flam, deux renardeaux, intrépides et étonnants ! Dune est espiègle, et adore par dessus tout embêter son frère. Flam, lui, est généreux et calme. Les seuls moments où il perd ses moyens, c’est quand Dune l’asticote ! Deux caractères opposés, mais qui s’adorent et que le goût de l’aventure réunit.

mon avis col

Je remercie  Babelio et les éditions Deux coqs d’or pour ce livre.

L’objet-livre est beau, la couverture brille quand on la tourne, les jolies petits flocons et le contour des personnages. La bande à gauche est caractéristique des albums de cette maison d’édition. On retrouve le même motif en face de la page de garde et en face de la dernière page. Autant vous dire que mon premier avis sur cet album c’est qu’il est jolie. J’aime bien comment sont dessinés les personnages.

Ce livre fait partie d’une collection de quatre livres et propose d’autres aventures avec nos héros Dune et Flam. Ce format carré convient parfaitement au contenu du livre. Dune et Flam sont des jumeaux qui sont respectivement une renarde et un renard. L’histoire se passe en hiver, le lac est gelé. Dune décide de faire du patin à glace pour aller jusqu’à la cabane. Cette excursion devient vite une rivalité entre nos deux personnages. L’histoire se déroule tout en étant complété par les illustrations. Les illustrations se présente tantôt les unes en dessous des autres (comme c’est le cas ci-dessous) tantôt prenant toute une double-page ou une page seulement.

Le lac gelé 2

Les illustrations ne sont ni surchargé ni trop pauvres, on retrouve les deux personnages en mouvement. De plus, on distingue très facilement quels personnages parlent : Dune a ses répliques de couleur orange et son frère en rouge.  L’histoire quant à elle, est agréable à lire et nous délivre un message clair.

En BREF… Je suis contente d’avoir pu découvrir cette collection de livres à prix mini avec une histoire sympathique et des personnages attachants.

♥♥♥♥

(4/5, j’ai vraiment adoré)

Belle lecture.

unehistoire

Je suis ton soleil de Marie Pavlenko

je-suis-ton-soleil

a-propos

Sortie le 8 mars 2017

Date de parution : 8 mars 2017

Édition : Flammarion Jeunesse 17,50

existe  en format e-book 11,99 euros

Thèmes : Adolescence, Contemporain, Famille

Nombre de pages :  467 pages

synopsis

Synopsis de l’éditeur

Alors qu’elle entre en terminale, rien ne se passe comme le voudrait Déborah : son chien lui dévore toutes ses chaussures, sa mère se fane et elle surprend son père en train d’embrasser une inconnue. Heureusement elle peut compter sur ses amis.

Quatrième de couverture pour les curieux et les curieuses

Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s’acharne à les dévorer. Mais ce n’est pas le pire, non.

Le pire, est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d’une inconnue aux longs cheveux longs bouclés ?

Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l’aide, des amis, du courage et beaucoup d’humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.

Marie Palvenko parle de l’adolescence avec une justesse sans faille et un humour ébouriffant. Déborah nous attrape le coeur, nous étonnes, nous émeut, nous émerveille et nous fait rire. Vous allez l’adorer et ne plus vouloir jamais la quitter.

Nathalie Bertin, Librairie des Millepages

“ L’écriture de Marie Palvenko est un arc-en-ciel. Sa langue, son ton, déploient fous rires et émotions. C’est beau, parfois tragique et surtout follement drôle. ”

Macha Séry, Le Monde des Livres

mon-avis

Je remercie Babelio ainsi que les éditions Flammarion Jeunesse pour ce livre.

Tout d’abord, je vais m’attarder sur l’objet-livre même si ce n’est pas quelque chose qui motivera une lecture plus qu’une autre. Quand j’ai vu la couverture sur le compte Twitter des éditions Flammarion Jeunesse, j’étais très intriguée. Une couverture dorée parsemée de pâtes de son petit nom (mon livre pâte) avec un titre assez évocateur : Je suis ton soleil. Ces détails ont leur importance et sont expliqués dans le livre.

Le sypnosis en disait très peu sur l’histoire et ça c’est géniale. Vous découvrez l’histoire au fil des pages. J’ai mis la quatrième de couverture pour ceux qui souhaitent en savoir plus.

Ce livre a failli être un coup de coeur, il n’en était pas loin. Il manquait un tout petit truc pour que je tombe amoureuse de ce livre.

Déborah est un personnage très attachant à l’humour mordant. Elle traverse des épreuves difficiles, c’est grâce à sa force mais aussi celles de ses amis qu’elle s’en sort. C’est un livre très additif en moins de trois heures il était bouclé. Chaque phrase lue est une phrase où je ressentais des émotions. Je suis passée du rire aux larmes juste au coin de l’oeil. Je pense que le pari est réussi, ce livre est un véritable soleil. Il apparaît comme il disparaît. Ce livre met du baume au coeur et c’est vraiment le point fort de ce roman.

Les personnages secondaires sont bien travaillés, j’ai aimé les amis de Déborah tout comme ses parents (un peu moins le père sûrement le fait que je me suis mise à la place de Déborah). L’histoire est bien construite, pas de mots de trop, pas de superflues. Je me suis replongée avec délice dans les années lycée, on peut facilement s’identifier à Déborah.

L’auteure nous parle de sujets sensibles sur le ton de l’humour. Elle aborde l’adolescence et ses tracas, cette peur d’échouer et ce bac à la fin de l’année. Elle nous parle de l’amour sous différentes teintes que se soit familiale, avec un grand A (ou pas) ou encore celui que l’on voue à un animal. L’auteure nous donne des clés pour surmonter des événements comme la séparation des parents ou encore le stress des examens. Je pense que ce livre parlera aux adolescents tout comme aux adultes.

Comme je l’ai dit plus haut, ce livre est chargé en émotions. J’ai été touché par la plume de Marie Palvenko qui parsème son livre de citations. Ces références sont en total adéquation avec le livre.

Vous l’aurez compris ce livre a été une véritable découverte. Je vous conseille de lire ce livre que vous soyez dans l’âge de l’adolescence ou adulte.

♥♥♥♥

(4,5/5, presque un coup de coeur)

Belle lecture.

unehistoire

Ça se bouscule au portillon ! Mots et expressions cocasses ou pittoresque nés à Paris de Dominique Lesbros

Ca se bouscule au portillon.jpg

a-propos

Date de parution :  26 janvier 2017

 Édition : Parigramme – 12,90 €

Nombre de pages : 160 pages

synopsis

Pourquoi faut-il se tenir à carreau ? La pipelette a-t-elle un arbre généalogique ? Depuis quand la midinette est-elle associée au jardin des Tuileries ? Avez-vous déjà attrapé la fièvre de Bercy ? Vaut-il mieux être coincé sous la porte Saint-Denis ou refoulé à Bondy ?

N’ayez pas l’air quai Jemmapes et, si vous n’êtes pas trop charrette, feuilletez donc ces pages. Vous y croiserez des marronniers, des tartes à la crème, des Paris-Brest, des flacons d’eau de Javel, des pastilles Valda… et quelques autres.

Ce savoureux florilège recueille 120 expressions et vocables apparus sur les bords de Seine, et en explique leur origine, quartier par quartier. Une plongée dans l’histoire de la capitale… pour épater la galerie.

 

Dominique Lesbros a publié une vingtaine de livres consacrés à la capitale. À ceux qui s’interrogent sur les raisons de ce penchant monomaniaque, elle répond par un sourire et un adage : “Il n’est bon bec que de Paris !”

mon-avis

Je remercie Babelio ainsi que les éditions Parigramme pour ce livre.

Tout d’abord, je commence par l’objet livre qui nous annonce déjà le contenu de ce livre. De nombreuses expressions et citations sont inscrites sur la couverture, il est coloré et même le titre choisi par l’auteur est une expression. Je trouve ce choix très judicieux.

Parigramme est une maison d’édition indépendante dont le catalogue est constitué de livres sur Paris. C’est avec plaisir que je me suis plongée dans ce livre. Il nous promet de redécouvrir Paris par le biais de 120 expressions et citations. Je me suis laissée porter par les chapitres qui sont découpés par quartier de naissance de l’expression. On découvre ainsi ce que signifie « Se peigner la girafe » ou encore « S’aimer à la folie mais se quitter à Vaugirard » et pleins d’autres. Je viens de remarquer qu’en prenant la photographie, je fais référence à une expression. Trouverez-vous laquelle ? Un indice, regardez mon marque-page.

J’ai aussi appris des expressions qui m’ont fait sourire et que je ré-utiliserais à bon-escient. Ce livre utilise l’humour et m’a fait passé un agréable moment. L’histoire de ces expressions est très intéressante et je ne pensais pas que toutes ses expressions étaient ancrer dans l’histoire parisienne.

Je conseille ce livre à tous ceux qui veulent en connaître davantage sur ses expressions ainsi que tous les amoureux de Paris sauf dernier chapitre.

♥♥♥♥

(4,5 / 5, j’ai adoré )

Belle lecture.

unehistoire