La tête sous l’eau d’Olivier Adam

Coucou mes petites plumes,

Pour une fois, je vous propose une chronique très courte parce que j’avais  envie de vous  parler de ce roman sans vous en dévoiler trop.

« Une première vague bouleverse tout sur son passage. Puis une seconde vague qui vous dévaste autant qu’elle vous soigne. La tête sous l’eau vous fera ressentir un flot d’émotions et vous laisserez les vagues vous submerger.»

Roman édité chez Robert Laffont

Collection R

Paru en 2018

A partir de 13 ans et +

Broché – 16 €

Genres : young adult, adolescent, littérature française.

Thèmes : disparition, famille, espoir.

Résumé

Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l’air perdu. Il m’a pris dans ses bras et s’est mis à pleurer. Un court instant j’ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte.
Puis il s’est écarté et j’ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier : « On l’a retrouvée. Merde alors. On l’a retrouvée. C’en est fini de ce cauchemar. »
Il se trompait. Ma soeur serait bientôt de retour mais nous n’en avions pas terminé.

mon avis

La tête sous l’eau vous plonge dans la vie d’Antoine, un adolescent qui a vu la vie de sa famille basculer quand sa sœur disparaît. Telle une vague qui nous lave, telle une vague qui nous prend ce que l’on aime et qui nous le rejette. J’ai plongé dans ce roman sans savoir à quoi m’attendre et je me demandais si ce roman n’allait pas rejoindre celui que j’ai lu l’année dernière. Fort heureusement même si le fond est le même, on est dans un drame familial, mais l’histoire diffère sur beaucoup de points.

Des phrases courtes pour mieux s’immerger dans le roman, pour enchaîner les paragraphes puis tout le livre. Le sujet évoqué dans la tête sous l’eau vous retournera, vous en sortirez essoufflé. Par rapport à celui-ci, je préfère vous laisser dans le flou.

Des émotions et les vagues qui vous font tout oublier.

Des vagues et une famille dévastée.

Plus d’espoir que le noir.

De l’espoir qui se retire telle une vague.

Débute un deuxième naufrage, faire face, être là, soutenir, réconforter.

Pour que la vie reprenne, même si on ne peut effacer cette vague qui a tout emporté.

En bref, je vous conseille ce roman qui a serré mon coeur et qui m’a balloté au rythme des vagues.

Belle lecture.

j'ai adoré1histoire2

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s