Talons hauts et taches de rousseur tome 1 d’Esther Jules

Talons hauts et taches de rousseur v2.png

« C‘est frais, c’est drôle et un peu déjanté. L’auteure réussit avec brio à nous emmener dans une histoire captivante qui donne du pep’s

synopsis

Pomme Lambert est une gentille ado de province qui prépare son bac, sage et tranquille, toujours dans les clous.
Lorsqu’elle croise la route d’Éden, le petit ami de sa sœur, ses certitudes vacillent. Les évènements s’enchaînent, sous couvert d’une famille parfaite, entre une sœur égocentrique et manipulatrice, une mère émotionnellement aveugle, et un père limite psychopathe. Même s’il n’y a plus de ligne franche entre le noir et le blanc, Pomme va s’y accrocher. Et grandir.
Éden, tiraillé entre Pomme et sa sœur Jolie, sa peur de les blesser, ses secrets, ses incertitudes, va découvrir qu’on ne s’ennuie jamais avec les sœurs Lambert.
Et on ne s’ennuie jamais, non plus, de l’écriture enjouée d’Esther Jules qui nous propose une nouvelle comédie romantique dans l’air du temps avec des personnages allumés embarqués dans une aventure ô combien captivante.

mon-avis

Je remercie Numeriklivres de m’avoir permis de découvrir Talons hauts et tâches de rousseur tome 1 d’Esther Jules grâce au site SimPlement.

Pomme entre dans sa dernière année du lycée, cette année elle passe la bac. Pomme est une jeune fille de 16 ans, elle est grande, rousse, intelligente et drôle. Ses parents n’ont d’yeux que pour Jolie sa grande sœur, blonde. Quand elle tombe amoureuse du copain de sa sœur, elle ne pouvait imaginer pire.

L’histoire est loin des clichés, on découvre des personnages vrais et un peu déjanté. La famille de Pomme et Jolie m’a paru atypique dans le sens où tout semble tourner autour de Jolie et Pomme est transparente. Pomme est un véritable doudou, j’ai adoré ce personnage pour sa maturité et sa fraîcheur. Les parents de Pomme et Jolie m’ont un peu rebuté, même si je comprends leurs réactions, j’ai eu du mal à apprécier leur père. Jolie est un personnage bien construit, détestable que j’ai pourtant apprécié avec son rôle dans l’histoire. Éden quand il débarque, on se demande un peu d’où il peut venir et au final on finit par l’apprécier.

De plus, ce livre regorge de jolies jeux de mots autour des prénoms des personnages entre Jolie, Pomme et Éden. L’auteure aime nous tirer des sourires grâces aux répliques de ses personnages.

Ce roman aurait pu être une simple histoire banale où la petite soeur tombe amoureuse du petit-copain de sa grande soeur. Ce ne fut pas le cas, l’histoire nous donne des éléments prévisibles, tout en intégrant des éléments perturbateurs. Je dirais que le point fort de ce roman, ce sont les personnages qui sont bien travaillés et me paraissent très crédibles.

Je trouve l’histoire assez bien menée, on ne s’attend pas à ce retournement de situation à la fin du premier tome. La suite risque d’être prometteuse à en juger par ce dénouement qui est une torture.

L’auteure réussit avec brio à nous emmener dans une histoire captivante qui donne du pep’s.

♥♥♥♥

(J’ai vraiment adoré, 4,5/5)

Belle lecture.

Ne m’appelez pas Blanche-Neige de Gally Lauteur

logo_322376-500x796a-propos

Date de parution : 01 mars 2017

Édition : Hachette Romans – Broché 16,90 euros

Existe en format e-book : 11,99 euros

Collection : Hors série

A partir de : 12 ans (je dirais plutôt 16 ans)

Genres : Young Adult, Romance, Littérature française

Nombre de pages : 342 pages

«Ce livre fait le pari de revisiter le conte de Blanche-Neige en version 2.0

Lire la suite de « Ne m’appelez pas Blanche-Neige de Gally Lauteur »

Nos faces cachées d’Amy Harmon

Nos faces cachées - Amy Harmon

 — ⌈ A propos du livre ⌋ —

Amy Harmon est une auteure américaine, auto-éditée dont ce premier roman a été un best-seller aux États-Unis.

Dates de parution : 22 janvier 2015 (VO) – 2 novembre 2015 (VF)

 Éditions : Robert Laffont – 17,90 euros

 Collection : R

Genres : Young Adult, Romance, Littérature américaine

Nombre de pages : 450 pages

— ⌈ Résumé ⌋ —

Le roman phénomène de l’auto-édition Young Adult, best-seller aux États-Unis.
Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l’on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu’à ce qu’il cesse de l’être…
Nos faces cachées est l’histoire de cinq amis qui partent à la guerre.
L’histoire d’amour d’une jeune fille pour un garçon brisé, d’un guerrier pour une fille ordinaire.
L’histoire d’une amitié profonde, d’un héroïsme du quotidien bouleversant.
Un conte moderne qui vous rappellera qu’il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous…

— ⌈ Mon avis ⌋ —

 Nos faces cachées s’est révélé être un bon roman, tout au long de ma lecture je ne savais pas vraiment où le classer.

Ce roman nous plonge dans les faces cachées des personnages (sans jeu de mots), il nous montre les imperfections de ces personnes. En même temps, ces personnages sont beaux. Fern se croit moche, en même temps elle ne fait rien pour se mettre en valeur. Elle a le syndrome du vilain petit canard, toujours l’impression d’être invisible surtout aux yeux d’Ambrose qui incarne la perfection pour elle. Elle a le coeur sur la main et elle ne rechigne pas à aider son cousin Bailey. Bailey est un personnage haut-en-couleur, il est atteint de la myopathie de Duchenne. Cette maladie se traduit par une dégénérescence musculaire. Bien qu’il soit handicapé, il respire la vie. Ambrose quant à lui, est un des meilleurs lutteurs du lycée ce qui lui vaut le surnom d’Hercule, il est beau, musclé, le rêve quoi.
Tout bascule quand Ambrose embarque avec quatre amis à la guerre.

Il y a des aléas entre le présent et le passé qui permet de mieux comprendre l’histoire. J’ai bien aimé les personnages principaux, néanmoins j’aurai aimé en savoir plus sur les amis d’Ambrose.

Pourtant, ce livre nous raconte d’une façon poignante que l’apparence n’est qu’un leurre. Il véhicule de beaux messages et c’est sans doute pour cela que ce roman marque. De plus, nous avons des personnages torturées (oui c’est comme ça que je les ai perçu) qui nous touchent.La plume de l’auteure nous transporte dans cette histoire émouvante (pas au point de pleurer, je n’ai jamais pleuré en lisant un livre). Dis comme ça on dirait que ce livre est très triste, ce n’est pas le cas.On ressent les émotions des personnages alors j’ai vécu autant leur bonheur que leur tristesse. J’ai sourit à de nombreuses reprises et parfois j’étais triste.

Pour finir, c’est un roman très additif et très poignant.

♡♡♡♡♡   

(4,5/5 j’ai adoré)

Bonne lecture.

Unehistoire2plume

The Book of Ivy : tome 1 d’Amy Engel

the-book-of-ivy-tome-1-the-book-of-ivy-581703-264-432

 — ⌈ A propos du livre ⌋ —

Date de parution : 15 mars 2015

 Édition :Lu en format broché édition Lumen (2015) – 15 euros

Existe en format Pocket Jeunesse depuis novembre 2016 pastille Best-Seller, 6,95 euros

Genres : Young Adult, Romance, Dystopie

Nombre de pages : 345 pages (broché) & 304 pages (poche)

— ⌈ Résumé ⌋ —

Née pour trahir et faite pour tuer… sera-t-elle à la hauteur ?

Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule mission : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Je me prépare pour ce moment depuis toujours. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes, car les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…

— ⌈ Mon avis ⌋ —

Tout simplement géniale, ce livre est très additif.
L’histoire se déroule suite à la chute des États-Unis et du monde dans lequel nous vivons, une nouvelle société s’est mise en place. Chaque année, les filles des familles vaincus épousent les fils des familles vainqueurs. Ivy fait partie de la première catégorie. Ivy est un personnage à la fois attachant et repoussant, dans le sens où elle est chargée de la terrible mission de tuer son époux qui est le fils du président et de l’autre, elle est en proie à un dilemme moral très intense.

Bishop apparaît comme un être dénué de sentiment, c’est un personnage qui montre peu ses sentiments.

Ivy et Bishop sont obligés de marier pour maintenir la paix entre les deux familles, il y a beaucoup d’éléments qui m’ont fait pensé à des livres similaires. Ce livre n’en reste pas moins très additif. On se prend au jeu et on sait dès le départ que la mission d’Ivy va se révéler plus difficile à mettre en oeuvre que prévu. J’ai été happé par les sentiments contradictoires qui émanaient d’Ivy. Ces sentiments m’ont complètement chamboulé, un coup je détestais autant qu’elle

Ce livre a fait le yoyo avec mon coeur, autant vous dire que j’ai été malmené.

♡♡♡♡

(4/5, j’ai adoré ce livre )